Classification organologique des instruments

Publié le par Soinuka

La classification organologique actuelle repose en quatre grandes catégories avec des familles et sous familles d’instrument.

 

1. Les cordophones : une ou plusieurs cordes vibrantes.

Les arcs

Les harpes

Les luths: 

luths à cordes pincées et manche long (avec ou sans frettes)

luths à cordes pincées et manche court, (avec ou sans frettes) 

luths à cordes frottées (avec ou sans frettes)

Les cithares:

Cithares simples,

Cithares sur table,

Cithares sur table à cordes pincées

Cithares sur table à cordes pincées et clavier,

Cithares sur table à cordes frappées,

Cithares sur table à cordes frappées et clavier.


2. Les aérophones : une colonne d’aire mise en vibration.

Instruments à biseau (bouche biseauté)

Instruments à hanche simple

Instruments à hanche double

 

3. Les membranophones : une membrane vibrante.

La famille des membranophones regroupe les instruments munis d’une ou deux membrane(s) mise(s) en vibration:

- par frappement, direct ou indirect - ce qui correspond à la majorité de ce que l’on appelle les "tambours"  

- par frottement, que l'on peut qualifier de friction, d'où l'expression "tambour à friction". Ils sont munis d'une tige au centre de la membrane. C'est cet élément qui frictioné manuellement, entraine la vibration de la membrane (ex: la cuica, Brésil, utilisée dans les Batucada)

 

4. Les idiophones : la matière musicale produit elle-même du son.

Un idiophone, ou autophone, est un instrument dont le matériau lui-même produit le son lors d'un impact, soit par un instrument extérieur (comme une baguette), soit par une autre partie de l'instrument lui-même.

Les idiophones peuvent être distingués selon leur mode d’« ébranlement ». On distingue principalement sept modes :

  • par frappement : implique un élément frappant et un élément frappé, en général immobile.
  • par raclement ;
  • par entrechoc : les deux éléments frappé et frappant sont jumeaux et mobiles, l'un va à la rencontre de l'autre; ex: cymbalette chinoise
  • par pilonnement : en général, élément frappé par plusieurs percuteurs ;
  • par secousse ; ex: la cloche, grelot
  • par pincement ;
  • par frottement : certains idiophones à entrechoc peuvent momentanément se servir de cette catégorie, de par leurs modes de jeu : c'est le cas des cymbales qui peuvent tout autant être entrechoquées que frottées.

Publié dans Histoire de la guitare

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article